Patrimoine


Boulodrome et ancien abattoir

Les jeux de boules et particulièrement le Lyonnais ont toujours été pratiqués à Lansargues. Mais ce site est important pour une autre raison du fait qu’il s’y trouve l’ancien abattoir municipal.

Avant 1791, ce que l’on appelait la boucherie close (dont on ignore l’emplacement) était donné chaque année en adjudication. Le boucher retenu s’engageait à respecter certaines conventions et à verser une caution. A ce propos, il semble que les adjudications aient souvent trompé la clientèle sur la qualité et le poids, comme en témoignent les archives. Puis, à la suite de la Révolution, ce système fut aboli.

En France, dès 1819, on commença à construire des abattoirs publics où l’hygiène et l’ordre public furent surveillés. L’épidémie de Choléra de 1832 accéléra ce mouvement et, avec la création de la SPA en 1845, une nouvelle législation vit le jour. Pour notre région, les abattoirs de Montpellier furent construits en 1851. Si nous n’avons pas retrouvé de date pour Lansargues, d’après le type d’architecture du bâtiment, on peut la situer à la fin du dix-neuvième siècle ou au début du vingtième. Enfin, pour en terminer avec cet historique, nous dirons qu’en 1870, la contamination des humains par la viande souillée, et notamment dans le cas de la tuberculose, fut scientifiquement prouvée. C’est alors que les services vétérinaires eurent le monopole de l’inspection des abattoirs et, en 1905, purent saisir les viandes impropres à la consommation et verbaliser.


Photos d'hier et d'aujourd'hui