Les Cabanes

Sur les cartes, les cabanes de Lansargues sont nommées Cabanes de Gascon et elles sont aujourd’hui un rendez-vous de chasse et lieu de détente, mais sans doute furent-elles en d’autres temps habitées par des pécheurs comme en témoigne un règlement local pour la vente du poisson. Elles sont attestées dès 1699, à propos de droits de chasse. Bien avant cela, à l’âge de bronze, les terres du bord de l’étang de l’Or étaient occupées par les hommes, et un ancien lansarguois, Louis Maystre, a permis, par ses observations, en collaboration avec Henri Prades, de faire avancer les recherches sur cette civilisation des Terramares sur les sites de Camp Redon, Cabanes de Forton, etc..

Le canal, Le Carpillon, le site de Tartuguières

Il est difficile de donner une date de creusement pour ce canal se jetant dans l'étang de l'Or, car il semble qu'un premier canal, à l'est de Tartuguières, ait communiqué avec la roubine, autrement dit le canal de lunel; et cela « depuis des temps immémoriaux », nous disent les anciens documents. De ce canal reste peut-être comme vestige le lieu-dit "La Piscine". Pourtant, on sait qu'à la fin du XVIIème siècle, la communauté avait fait creuser un port et un canal pour le transport des vins et que cela avait « couté beaucoup » relatent des documents de l’époque. Il semble que le premier canal se soit envasé et que l’actuel ait été creusé vers 1690. Pourtant, ce canal connut lui aussi bien des déboires : envasement, chemin souvent inondé et tracasseries administratives venues de la concurrence avec le canal de Lunel. Le canal de Lansargues a pourtant connu un vrai trafic commercial à cette époque et a même vu naviguer des barques de négociants italiens venant de Gênes.

Le film de Léos Carax, « Les amants du Pont Neuf » y a été en grande partie tourné en 1989. Le site a ensuite été aménagé pour devenir le plan d'eau « Le Carpillon »